21 Avr 2020

Crise sanitaire du Covid-19, Le Cercle confiné maintient son rôle au sein du quartier.

Infos générales Aucun commentaire

L’Association Le Cercle continue, durant cette crise sanitaire, d’assurer ses missions d’écoute, de veille auprès des jeunes, et d’animation du quartier de la Croix Saint-Lambert. Une continuité qui se fait en télé-travail pour une majorité des secteurs d’activités. Mais avant tous, voici les gestes à appliquer : 

Covid19 Avril20
Infographie des gestes barrières

Des activités en ligne pour tous

C’est avec la possibilité de recevoir des infos par mail et par tout autre logiciel de communication tel que celui utilisé pour les visio-conférences Zoom ou encore Padlet pour le versement de fichier et l’organisation de tableau que Le Cercle s’est adapté.
Tout d’abords avec les Bobines du Cercle, le live Facebook qui dépoussière les créations du Cercle de ces 10 dernières années, l’occasion de revoir, découvrir et s’inspirer pour de nouvelle création visuelle à Saint-Brieuc.

01 Avr 2020

Le Festival Panoramic à la maison

Infos générales Aucun commentaire

Sur le même principe que La Fête du Court, Le Cercle présente Le Festival Panoramic à la maison… La quatorzième édition du Festival Panoramic qui devait avoir lieu du 1er au 8 avril 2020, est malheureusement annulée en raison du Covid-19 et des mesures prises par le gouvernement pour lutter contre cette pandémie.

Le bon côté des choses

Face à cette crise, Le Cercle choisit de tirer le meilleur d’une mauvaise situation. C’est donc avec grand plaisir que nous vous proposons de profiter du festival depuis votre canapé.

Un festival revisité

Panoramic #14 met à l’honneur le cinéma du Maghreb. C’est donc sur cette thématique que les jeunes du Cercle sont partis à la découverte de contes marocains. Deux contes ont été choisis pour en faire une adaptation sur grand écran. Du scénario au tournage en passant par la création des décors et des personnages, les jeunes nous racontent leurs voyages aux pays du Maghreb…

Nous vous invitons virtuellement à assister à l’avant première de ces deux courts-métrages mercredi 1er avril dès ce soir en cliquant directement sur les liens suivants :

Deux adaptations cinématographiques

Dans l’optique du Festival Panoramic 2020, deux stages cinéma inter-générations ont été organisés par le secteur culturel du Cercle.

Lors des vacances d’automne 2019, six enfants âgés de 7 à 11 ans ont réalisé un court-métrage intitulé Les aveugles et l’éléphant. Ils étaient accompagnés par Sébastien Watel de l’association Moutons à Plumes et Mariane Pichavant, animatrice cinéma au Cercle.

Quant au deuxième stage de cinéma d’animation, il a eu lieu pendant les dernières vacances d’hiver. Sept enfants de 8 à 14 ans ont ainsi réalisé Magie d’orCette fois-ci, ils étaient accompagnés de la réalisatrice, Lisa Klemenz, et encadrés par notre animatrice cinéma.

Très bonne séance à toutes et à tous!

24 Mar 2020

La Fête du Court Métrage à la Maison, ça commence le 25 mars !

Jeunesse 1 Commentaire

Le Cercle, depuis 2013 est partie prenante de cette fête nationale qui nous permet d’avoir accès gratuitement à l’ensemble d’une programmation de courts-métrages, riches et internationaux, pendant une semaine entière (cette année du 25 au 31 mars 2020).

En 2020, Le Cercle avait prévu de partager l’événement avec les scolaires, en apportant le Court-Circuit dans les cours d’écoles maternelles, primaires et collèges (Le Braz et Jean Macé) et au Club 6, avec entre autres, une sélection de contes de Lotte Reiniger, la pionnière des cinéastes d’animation mais également l’avant première du court métrage d’un jeune réalisateur formé par Le Cercle, Thomas Delsaut.

Malheureusement, ces événements ont été contrariés par la crise sanitaire que nous vivons actuellement mais ce n’est que partie remise puisque la Fête du Court Métrage se déroulera tout de même à la maison.

Pour en profiter un maximum, rendez-vous dès aujourd’hui, 24 mars sur https://cutt.ly/Jtlghze. Après vous être inscrits, vous recevrez vos identifiants et mots de passes. Vous téléchargerez ensuite le lecteur, qui sera fonctionnel sur la période du 25 au 31 mars. Il suffira de vous connecter sur le portail de la Fête du Court (https://www.portail.lafeteducourt.com) et de se laisser guider.

Si souci avec le lecteur mais tout se passera bien, il existe une hotline au 01 84 25 53 53

N’hésitez pas à vous tenir informés via les réseaux sociaux La Fête du Court Métrage Saint-Brieuc et à vous inscrire à l’événement

Bonne Fête à tous ! Ne sortez pas, regardez des films 😉

02 Mar 2020

C’est mon patrimoine. Des élèves du collège Jean-Macé ont travaillé à la réalisation d’un court-métrage qui remonte le temps !

Infos générales Aucun commentaire

La réalisation d’un beau court-métrage pour le projet pédagogique de tournage d’un film en compagnie de jeunes briochins ! Notre animatrice et réalisatrice Mariane Pichavant accompagnés de Marion Geerebaert, réalisatrice et cinéaste, et d’Irianne Néré, du musée, ils ont tourné des scènes devant la gare, au port du Légué, dans la rue piétonne, aux Promenades ou encore au musée. Elles ont ont été aux manettes d’un groupe de 7 jeunes et ont ainsi revisité les lieux emblématiques qui ont fait le Saint-Brieuc d’autrefois et celui d’aujourd’hui.
Retour en photo sur le tournage qui s’est déroulé du 19 février au 21 février 2020 ! 

 

À lire sur Saint-Brieuc Ma Ville : « C’est l’aboutissement d’un long travail avec la classe de quatrième Segpa (section d’enseignement général et professionnel adapté) du collège Jean-Macé. Chaque semaine, depuis le mois de novembre, les intervenantes sont venues au collège durant une heure, tout d’abord pour des séances d’éducation à l’image, puis pour élaborer le scénario en lien avec des images d’archives », indique Irianne Néré.

02 Mar 2020

Les vacances d’hiver du local jeune ! Deux semaines à fond !

Jeunesse Aucun commentaire

Les animations ne manquaient pas ces deux dernières semaines pour faire bouger le local jeune ! On revient en photos sur les activités phares qui ont secoués positivement les jeunes de la Croix Saint-Lambert ! 

De la moto prévention, botte, gant et vitesse !

Un équipement de protection digne de mettre la foudre sur le circuit
Toi aussi fait de la moto à la prochaine occasion !
02 Mar 2020

Le festival Panoramic approche ! Le cinéma maghrébin à Saint-Brieuc

Infos générales Aucun commentaire
L’affiche officielle de Panoramic #14, réalisée par Studio M

Un festival de cinéma

Dans le cadre de sa mission d’éducation à l’image, l’association Le Cercle organise chaque année un festival de cinéma sur Saint-Brieuc et son agglomération. Tous les ans, ce festival se tourne vers le cinéma d’un nouveau pays, d’une nouvelle région du monde.

L’édition 2020 sur le Cinéma du Maghreb

Du 1er au 8 avril 2020, Panoramic embarque pour le Maroc, l’Algérie, et la Tunisie à travers le nouveau cinéma du Maghreb. C’est le choix d’une émergence de réalisatrices et réalisateurs qui soufflent un vent nouveau sur les festivals majeurs. Cette nouvelle voix porte les stigmates d’un passé douloureux où le présent l’est parfois tout autant.  Cette génération n’a pas peur de s’engager et le montre à travers des films forts, audacieux et souvent controversés dans leur pays.  Parce qu’aux Pays du couchant, le nouveau cinéma du Maghreb est l’horizon des possibles….  

Pour cette 14ème édition, le festival a fait le choix d’investir deux lieux spécifiques. L’espace La Mennais reste le lieu convivial de diffusion et de pratique autour de l’image et la Maison de l’Agglo, lieu d’exposition artistique, donne le champ libre à deux artistes aux univers complémentaires.  Avec le soutien de partenaires du territoire, le festival souhaite s’ancrer durablement dans le paysage culturel briochin et offrir un voyage cinématographique à tous.

Un focus “Regards de femmes”

Qu’elle soit mère courage, grand-mère sage, jeune femme persécutée, jeune fille rêveuse, la culture maternelle dans le paysage cinématographique du Maghreb n’est pas anodine. Des femmes qui parlent aux femmes… il n’est pas rare que le regard des réalisatrices se porte sur la femme souvent pour dénoncer un système patriarcal très présent. Ces films questionnent, interrogent, révèlent, accouchent et soulèvent de multiples réactions. Entre conservatisme et modernité, le cinéma met en exergue des questions de religion, de politique mais aussi des questions sociales et culturelles. La condition des femmes reste un thème universel que ce soit d’ailleurs devant ou derrière la caméra…

Infos pratiques…

Vous trouverez toutes les informations relatives au festival Panoramic (programmation, tarifs, invités, partenaires…) sur festivalpanoramic.fr. Suivez toute l’actualité sur le compte Instagram de Panoramic @festival_panoramic.

13 Jan 2020

C’est Mon Patrimoine : des jeunes briochins découvrent leurs racines

Jeunesse Aucun commentaire

Depuis 2005, le dispositif C’est Mon Patrimoine offre un accès à la culture aux jeunes français en dehors des temps scolaires !

Le Court Circuit au collège Jean Macé

Un stage de vacances

Lors des vacances de la Toussaint, 8 jeunes de Saint Brieuc et de son agglomération ont participé au stage C’est Mon Patrimoine. Ils ont pu aller au Musée d’Art et d’Histoire de Saint Brieuc se faire photographier par Vincent Paulic. Ensuite, ils ont passé une journée à Brest à la Cinémathèque de Bretagne. Et pour finir, ils ont fait un saut au festival L’Oeil Vagabond à Hillion. Pendant ce stage, ils ont notamment sélectionné des images d’archives de la Cinémathèque à montrer à leurs camarades.

Le Court Circuit suscite la curiosité de tous

Les images qui ont été soigneusement sélectionnées par ces jeunes vacanciers ont été diffusées dans trois collèges de la ville : Jean Macé, Jean Racine, et Léonard de Vinci. Le Cercle a effectivement pu accueillir les élèves de ces trois établissements dans son petit cinéma nomade, Le Court Circuit. En tout, ce sont 433 élèves qui se sont rués sur le cinéma mobile pour voir le fameux court métrage de 18 minutes !

Saint Brieuc autrefois

Les images choisies montraient différentes perceptions de Saint Brieuc, des années 1930 jusqu’aux années 1970. En effet, les jeunes briochins ont vu leur ville en fête, au travail, et puis en colère. La première vidéo montrait les habitants de Saint Brieuc à la foire Saint Michel en 1933, ou à “L’ancien Luna Park”, comme ils ont préféré l’appeler. La deuxième était une vidéo du dernier passage du Petit Train de l’ancienne gare. Dans la troisième, c’était les pêcheurs à la coquille Saint Jacques au Légué en 1973. Et finalement, la grève du Joint Français de 1972, aka “Les Gilets Jaunes des années 70”.

17 Déc 2019

Harcèlement et sexisme en milieu scolaire : MOI et les autres, le Cercle agit.

Jeunesse Aucun commentaire

Il y a harcèlement et sexisme scolaire quand un élève fait subir à un autre, de manière répétée, des propos ou des comportements agressifs. Telle est la définition du ministère de la Justice en ce qui concerne la loi qui punit le harcèlement scolaire. Cela concerne aussi les violences scolaires et la provocation au suicide. Les victimes peuvent alerter la direction de l’établissement scolaire et les associations et c’est dans cet espace que David, animateur du Cercle, intervient chaque vendredi midi au collège Léonard de Vinci.

En Bretagne, l’académie estime que 2% des élèves sont victimes de harcèlement. C’est beaucoup moins que la moyenne nationale. Mais attention, ces chiffres sont vraiment à relativiser. Il est très compliqué de savoir précisément combien d’élèves ont été harcelés. Car cela peut avoir lieu sur les réseaux sociaux, en dehors des établissements. Et les personnes harcelées ne vont pas forcément toujours signaler leur situation. Vingt cas de cyberharcèlement ont ainsi été signalés sur notre région .

Libérer la parole au collège : harcèlement et sexisme l’association réagit comment ?

Quand on est collégien, il est parfois difficile de se faire une place parmi les autres, surtout quand on connait tous un gars ou une fille qui a vécu une histoire liée au harcèlement.
Au Cercle, l’équipe d’animation se propose d’aller au Collège le midi pour avoir une attention et un espace où la parole de l’élève peut être entendue. C’est toute l’importance de choisir un bon créneau d’écoute pour le jeune, pour lui fournir les conditions pour que chacun puisse débattre et s’informer sur ce qu’est réellement une situation de harcèlement.

Le projet “MOI et les autres” pour sensibiliser sur la question.

Le projet ‘’MOI et les autres’’ permet entre autre de discuter et de débattre tous les vendredis midi avec David Oger. L’intervention faite de façon ludique et pédagogique autour de ce qui fonde la notion de harcèlement mais aussi d’aborder les différences entre les filles et les garçons et s’informer sur le problème du sexisme au collège.

Une intervention sous la forme de jeux de rôle permet de se mettre dans la peau de chaque protagoniste lié à une situation de harcèlement ou sexisme (harceleur/harcelé/témoin), et ainsi chaque élève peut se faire un avis et construire sa réflexion .

Les supports nombreux du site gouvernemental https://www.nonauharcelement.education.gouv.fr/  sont une source de réponses et de portes de sorties afin de libérer au mieux la parole

Le photolangage, l’outil pédagogique contre le harcèlement et le sexisme en milieu scolaire ?

La relation fille/garçon, souvent complexe au collège, est discutée au moyen de débats mouvants, de photolangage, et pose le cas du genre dans le milieu scolaire.

Le jeu de photolangage est un formidable outil pour activer l’intelligence collective au sein d’activités de groupe. Il permet, entre autres, de renforcer l’efficacité des animations tout en contribuant à créer du plaisir à être ensemble.

  • ✓ Aborder par différents angles des sujets parfois complexes
  • ✓ Exprimer des émotions
  • ✓ Apporter de l’humour, de la spontanéité, du rire
  • ✓ Raconter une situation, un projet, une vision en images et faciliter la compréhension mutuelle et l’empathie
  • ✓ Varier les rythmes d’une animation
  • ✓ Stimuler la créativité

Victimes, témoins, parents ? Un numéro gratuit :

09 Déc 2019

Le Mois du Film Documentaire: Une belle 20ème édition

Cinéma Aucun commentaire

Chaque année, plus de 2 000 structures culturelles, éducatives et sociales participent au Mois du Doc. Et le Cercle en fait partie !

En 2019 encore, le Cercle a proposé une séance scolaire au Collège Léonard de Vinci le 7 novembre dernier au Club 6. 141 élèves de 3ème se sont déplacés pour regarder “On nous appelait beurettes” de Bouchera Azzouz, en présence de la réalisatrice. Les élèves ont été plongés en plein coeur de la Cité de l’Amitié à Bobigny dans les années 70, images d’archives amateures à l’appui. Une entrée en matière pour comprendre la question sociale dans les cités. Les élèves se sont montrés intéressés au regard des questions posées. Les élèves, les professeurs ainsi que la réalisatrice ont été ravis de cet échange.

Apprendre le documentaire au Cercle, l’expérience Hope.

Après la représentation théâtrale “Et demain? Récit aux Pays d’Adolescence” en mai dernier à La Passerelle, c’est au tour des jeunes réalisateurs du projet de montrer leur travail de ces derniers mois. C’était le 22 novembre dernier. 167 personnes ont assisté à l’avant-première du documentaire Hope au Club 6. Impressionnés par leur travail, les jeunes réalisateurs, accompagnés par certains acteurs, ont pu répondre aux questions du tournage, de leur expérience mais aussi de leur avenir après une telle aventure.

Le patrimoine se déplace avec le Court-circuit du Cercle.

Des séances nomades dans le Court-circuit

Le Mois du Doc a été aussi l’occasion de présenter le projet “C’est mon patrimoine” dans trois établissements scolaires de St Brieuc (Jean Macé, Racine et Léonard de Vinci). Des élèves de ces collèges ont participé à un stage en octobre dernier dont un atelier de programmation autour des images d’archives de la Ville de Saint-Brieuc. La restitution d’une quinzaine de minutes a été présentée a plus de 300 élèves très enthousiastes de découvrir leur ville en habit d’autrefois.

20 Nov 2019

Nouveau concert de musique à la Passerelle à Saint Brieuc

Infos générales Aucun commentaire

Trio Joubran

Le oud en majesté

Nous proposons à nos adhérents un spectacle de musique le mardi 10 décembre à 20h. 

Au fil de cinq albums exceptionnels, Samir, Wissam et Adnan Joubran ont révolutionné l’oud. On les savait brillants. Les trois frères ne s’arrêtent pas là et innovent encore, à la recherche de productions musicales palpitantes, de mélodies puissantes, mêlant oud traditionnel, électro et poésie.

Des airs chantants, envoûtants comme un flamenco, entêtants comme un tango : le trio s’invite au-delà des pourtours de la Méditerranée. Les nappes de réverbération font basculer ses arpèges orientaux dans une dimension électro.

Défenseurs des opprimés en général et de la cause palestinienne en particulier, les trois frères ont été rejoints dans leur lutte par Roger Waters. L’ancien bassiste et chanteur de Pink Floyd a participé à leur dernier album et sa présence virtuelle flotte sur un show d’une ampleur inédite. Le trio, accompagné de trois autres musiciens, déploie tout son talent, avec un plaisir visible et communicatif.

Pour renseignement et réservation, contacter Agnès Bertrand au Cercle au 02 96 75 21 91 ou 07 82 32 27 87, ou envoyer un email à agnesbertrand@associationlecercle.fr

Samir, Wissam et Adnan Joubran

https://letriojoubran.com/